Les militaires

“Le premier empire sous le règne de Napoléon 1er, la souscription était obligatoire, de nombreux Buaisiens durent accomplirent leur service militaire sur le front, certains de nos concitoyens de Buais perdirent la vie , d’autres ont déserté et pour les plus chanceux ils sont revenus au pays de Buais, comme le témoigne cette page d’histoire, concernant Pierre Julien Tencé le fils du boulanger de Ste Anne de Buais”.

Le Soldat Tencé.

 

Inscrit sur le monument aux morts de Buais, le nom de 9 compatriotes morts à la guerre de 39/45 y figure. Beillot M, Brodin M, Daveux L, Gohier M, Gohier L, Hamon R, Klein J, Lebigot M, Ménard A.

Soldats Daveux et Brodin

 

Quel chemin parcouru par Emile Duval, depuis son village natal à Buais, pour rejoindre le Maroc et la Turquie, tandis que ses camarades étaient sur le front dans l’est de la France, dans les tranchées humides, parfois sous la neige alors que lui subissait des températures extrêmes dans ces pays du Maghreb et du Moyen-Orient. Blessé par deux fois, il traversa toutes ces épreuves avec courage et revint sauf au pays.

Soldat Émile Duval

« C’est le plus beau vieillard que j’ai vu, avec des dents et des cheveux blancs ». Il ne se coucha que pour mourir.

Le corsaire Pierre Noël